Un entraînement comporte plusieurs paramètre ajustable tel que le volume, l’intensité, les temps de repos, le nombre de répétition et parfois on y ajoute même certaine méthode comme des drops-sets, super-sets etc.

Par contre parmi tout ces paramètres il y en a 2 qui doivent être ajusté en conséquence l’un de l’autre sinon il y a de fort risque que cela nuise énormément à vos résultats !

Il s’agit du volume et de l’intensité ! Il est plus que déconseillé d’avoir un volume et une intensité élevé ou l’inverse, un volume et une intensité trop basse.

Le volume dicte en fais la durée de l’entraînement en calculant les pauses, les tempos, le nombre de séries et de répétitions.

L’intensité est pour mesuré l’effort nécessaire que tu devra produire pour réussir ton entraînement.

Il est donc impossible d’y aller à 90% de sa capacité maximal pendant 2 heures, avec la fatigue musculaire et du système nerveux qui entre en jeux l’intensité diminue avec le temps.

L’idéal, si on peut se le permettre est un entraînement court et intense ou encore un entraînement plus long mais avec un intensité réduite pour tenir le cap jusqu’à la fin !

Il faut choisir selon nos objectifs et surtout notre niveau d’entraînement.

Aujourd’hui j’ai choisi de faire un entraînement de jambe (Quadriceps, fessiers, ischios-jambiers et mollets) court et intense !

– 3 séries de walking lunge, 8 répétitions total, 2 mins de pause avec une charge de 125LBS par main. La technique est loin d’être parfaite mais ça fait partie de mon objectif qu’elle le soit.
– 3 séries de legs press, 20 répétitions, 2 mins de pause avec une charge de 855LBS.
– 3 séries de legs curls, 6 répétitions + 30 secs d’isométrie, 2 mins de pause avec une charge de 160LBS.
– 3 séries de mollets assis, 12 répétitions, 1 min de pause avec une charge de 180LBS.
– 1 série de RAMASSE TES POIDS ET RANGE LES !!!

Oui il est important de ramasser ses poids à la fin de chaque exercice, il existe plusieurs façon de le faire, à la fin du vidéo je vous montre la mienne ! 🙂